Aller au contenu principal

Le projet

 

Les étudiants de 1ère année de BTSA Technico commerciaux en Produits Alimentaires et Boissons (TC1) vont se lancer, comme la promotion précédente, dans LA CREATION D'UNE MINI-ENTREPRISE en lien avec l'alimentaire. Ils ont donc 9 mois pour en découvrir toutes les étapes clés qu'ils vont nous faire partager au fur et à mesure du déroulé de leur BUSINESS PLAN (plan d'affaires).

Ils bénéficient à nouveau du soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes, dans le cadre d'un projet Euréka, de l'association Entreprendre pour Apprendre (EPA) et de leurs enseignants.

 

      

 

 

Etape 1 : s'initier aux clés pour entreprendre

Les TC1 se sont rendus ce mardi 13/09 à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Valence pour assister à une matinée d'information sur la création d'entreprise avec d'autres porteurs d'un projet similaire.

Les voilà donc armés pour se lancer dans une telle aventure, forts de l'expérience passée de leurs camarades, actuellement en 2ème année.

 

 

 

Etape 2 : Rechercher une idée d'activité pour leur mini-entreprise

Quelques séances de brainstorming sont nécessaires pour rechercher l'activité que développera leur mini-entreprise. Voici le résultat de leurs premières

 

 

Etape 3 : Avoir un parrain

 

Ce lundi 19/09, Monsieur Emmanuel VARALDI, est venu se présenter aux TC1.

Ancien étudiant en BTS Tradicopa du Valentin, Il a été le Fondateur et Directeur Commercial de la société IDAL basée à Salaise-sur-Sanne (38). Il y exerce maintenant le poste de Directeur Grands Comptes filière produits agroalimentaires frais.

Il est aussi le Président de l'association des DCF (Dirigeants Commerciaux de France) pour la Drôme et l'Ardèche. En qualité de parrain de cette promotion, il sera leur mentor dans ce projet de la mini-entreprise. En plus de ses conseils et de ses expériences, il va leur faire bénéficier de son réseau de relations.

Dès ce lundi, il a travaillé avec eux sur la culture de l'entreprise au travers de ses valeurs et a peaufiné les idées d'activités déjà trouvées par les étudiants.

http://www.idal-animation.fr

http://www.reseau-dcf.fr/site/rhone-alpes/drome-ardeche

 

  

 

 

 

 

 

 

Etape 4 : Pitcher* leur idée

Mardi 18/10, par groupes, les TC1 ont présenté, à l'ensemble de la classe renforcée par 3 enseignantes et leur CPE, leur proposition d'activité pour la mini-entreprise. Une idée a été primée à l'unanimité : celle d'une " box " garnie de produits alimentaires régionaux et français aux noms plutôt humoristiques.

Bravo à tous pour ce premier exercice de mise en situation, plus particulièrement au groupe de Maxime G., Harrie J., Bastien M. et Valentin T. qui ont su convaincre avec brio leur auditoire.

 

(*) Pitcher : mot anglo-saxon qui désigne l'action de synthétiser un projet entrepreneurial et de le présenter en quelques minutes pour convaincre un potentiel investisseur.

 

 

Etape 5 : Lever des fonds, trouver des investisseurs


Toute nouvelle entreprise doit financer son développement, donc celle des TC1 aussi. C'est une démarche obligée pour eux (imposée par l'association EPA) qui doit leur permettre de récolter 500 € comme mise de fonds afin d'être autonome pour couvrir les premiers frais de leur activité. Chaque étudiant a reçu ainsi une série d'avances remboursables à vendre, (sorte de coupons de 4 € chacun) correspondant à des titres de participation dans la mini-entreprise. Ils doivent mettre à profit leurs vacances de la Toussaint pour les vendre. Bonne prospection.

 

 

 

Etape 6 : Se familiariser avec des structures sociales

 

C'est en se rendant ce mardi 15/11 à la Banque alimentaire de Valence, que les étudiants de TC1 ont été sensibilisés à l'Economie sociale et solidaire avec la découverte d'une structure sociale : ici une association. De quoi leur donner des idées pour leur mini-entreprise qui peut avoir d'autres objectifs que seulement le profit et la rentabilité. A l'instar de cette association, elle peut aussi chercher à limiter le gaspillage alimentaire.

 

       

 

      

 

Ils se sont même mobilisés le vendredi 25/11 en participant à la collecte nationale que la Banque alimentaire organise tous les ans à la même période, allant même jusqu'à prêter mains fortes aussi pour le tri.

      

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 7 : le recrutement de l'équipe

 

C'est face à un jury composé de 4 personnes que chaque étudiant de 1ère année de BTSA TC PAB a obtenu un poste dans la mini-entreprise le mardi 6 décembre.

Une vraie mise en situation pour eux puisque les entretiens ont eu lieu devant un(e) responsable des ressources humaines d'entreprises drômoises comme DELIFRANCE, SAINT-JEAN et LORIFRUIT venu(e) spécialement pour l'occasion.

Etaient présents également un membre de la communauté éducative, un enseignant d'anglais ou une personne bilingue pour les interroger aussi en anglais et enfin un(e) étudiant(e) de 2ème année de BTSA TC PAB : Jérémy, l'ancien DG, Amélia, la Directrice MK, Rémi, le D financier et Arnaud, le D commercial de la mini-entreprise Douce'Heure (promotion 2015-2016).

Ce fut aussi un exercice pédagogique pour valoriser leur CV, les lettres de motivation qu'ils avaient travaillés au préalable avec leur enseignante d'économie générale et qui s'est clôturé par un temps d'échanges avec tous les membres des jurys, le Proviseur du Valentin, Monsieur Chalayer et leur parrain, Monsieur Emmanuel Varaldi qui s'est chargé de récompenser tous les Directeurs.

 

 

 

Voici donc ci-dessous l'équipe au complet qui va pouvoir ainsi maintenant se mettre à pied d'œuvre pour confectionner des Box de produits alimentaires.

 

 

Directeur général, Maxime AUBANEL et son bras droit, Maxime GILLY

 

 

 

L'ensemble des Directeurs

 

 

 

Le Directeur commercial, Zackaria S. et ses commerciaux

 

 

le Directeur marketing, Bastien M. et ses chargés de marketing

 

 

Le Directeur administratif et financier, Harry J. et ses comptables

 

 

 

Le Directeur de production et des achats, Johan R. et ses techniciennes

 

 

 

 

 

Etape 8 : Temps d'échanges avec un jeune créateur drômois pour partager son expérience et sa motivation.

 

Les TC1 et les TC2, ont pu profiter, ce lundi 16/01, de la venue de LoÏc MOUNIER, un Bac + 6 en commercial, marketing et management, récemment en poche, qui leur a expliqué comment il vient de créer sa start-up AGRIZ qui vend des fruits mûrs à point livrés à vélo sur Lyon. Ce jeune entrepreneur, fils d'agriculteurs de la Drôme, valorise ainsi le local et redonne l'envie de manger des fruits qui ont du goût.

De quoi donner aussi envie aux étudiants de 1ère et 2ème année qui voudraient continuer leurs études.

              

 

 

 

 

Etape 9 : Choisir un nom

 

Plusieurs noms ont été proposés pour cette mini-entreprise qui va commercialiser des BOX : FOOD & FUN ; Drôle de Box et Il était une Box.

Après un vote entre eux à main levée le 16 décembre, ils ont retenu FOOD & FUN, choix validé aussi par 75 % des votants parmi des membres du lycée, que le service marketing dirigé par Bastien avait interrogé lors de la pause de 10h du lundi 30 janvier avec un système de graines à déposer dans des bocaux.

 

 

 

Etape 10 : Travailler en services

 

Ce mardi 7 février, les équipes se sont réparties en services pour avancer le développement de leur mini-entreprise après avoir décidé par groupes de la sélection des produits à insérer dans leur Box puisque FOOD & FUN va finalement commercialiser 3 types de coffrets différents :

  • un de produits alimentaires aux noms insolites
  • un de produits régionaux
  • un de bières locales.

 

Le service commercial s'est chargé de contacter les fournisseurs d'abord par téléphone puis par mail, aidé par le service achat/production. Les commerciaux ont ainsi pu obtenir les conditions générales de vente (C.G.V.), négocier ensuite des remises et des échantillons des produits.

 

Pendant ce temps, le service financier s'occupait de mettre à jour des tableaux de suivi des fournisseurs (sur leurs CGV, tarifs HT et TTC, délais de livraison et coût du transport). Quant au service marketing et communication, il était plus concentré sur la décoration des coffrets, l'élaboration d'une future carte de visite, d'un flyer ou livret qui sera inséré dans les Box pour présenter rapidement le produit (origine, histoire, fabricant...) tout ceci avec l'aide des 2 Directeurs, qui étaient chargés de choisir un emballage adapté.

 

Ce sera en fait la société d'emballage SIETCAM à Paulhac en Haute Loire qui leur fournira gratuitement des coffrets, contact qu'ils avaient eu sur le salon du SIRHA à Lyon en janvier.

 

A noter enfin : désormais, vous pouvez contacter l'un des mini-entrepreneurs et écrire directement à la société FOOD & FUN qui possède sa propre adresse mail : minientrepriseduvalentin(at)outlook.fr

 

 

 

 

 

minientrepriseduvalentin(at)outlook.fr

Etape 11 : un logotype pour Food & Fun !

Les étudiants de TC1, par groupes, et avec leur professeur d'informatique, Charlotte Hug, ont travaillé sur le logo de leur mini-entreprise. Après un sondage sur l'ENT entre 7 options, c'est le logo numéro 7, celui de Maxime AUBANEL et Maxime GILLY, qui est sorti gagnant avec 57,1 % des voix. Bravo à eux deux pour leur créativité !

 

Etape 12 : Débat Citoyens

Etape 12 :

Ces étudiants, sensibilisés aux conditions de vie, aux règles en société... au travers leur mini-entreprise, ont-il pu trouver le Bonheur au travail ?

 

Depuis janvier, les étudiants de TC1, rejoints par les étudiants de BTSA Sciences et Technologie Alimentaire - 1ère année, ont été initié aux jeux des comédiens de théâtre, avec leur enseignante d'Education socio culturelle, Céline Flacher, puis avec Christophe Vignal, metteur en scène de la Compagnie les Vertébrés, pour pouvoir animer un débat sur le Bonheur au travail.

 

Le défi des TC1 était de pouvoir tout d'abord transmettre leurs connaissances et leur vécu dans la création de cette mini-entreprise aux STA1 puis de tous se réapproprier cette expérience pour écrire des textes et jouer des saynètes lors de cette table ronde. Celle-ci a eu lieu le 11 mai au lycée agricole du Valentin grâce à la participation de Sophie Prunier Poulmaire, maitre de conférence en ergonomie et Jean Schram à l'Université de Paris X Nanterre, Alexandre Oger, superviseur dans la fabrication de bonbons chocolat chez Valrhona (Chocolaterie située à Tain l'Hermitage) et Jean Pierre Cardi, adjoint au maire de Peyrins.

 

Ces 2 classes ont été inscrites dans ce projet pédagogique qui s'insère dans le cadre de Débats citoyens (4ème édition), piloté par le lycée Fauriel à Saint-Etienne (42). Elles ont travaillé depuis septembre en pluridisciplinarité avec leur professeur de philosophie (Paule Cabrion) et pour les TC1 avec leur enseignante d'économie d'entreprise (Véronique Figeac).

 

Beau succès pour une première puisque le lycée de Valentin participait pour la première fois à cette action même si les étudiants n'ont pas toujours été à l'aise avec la scène. Mais une belle approche avec le monde du théâtre et pour leur donner l'audace de s'exprimer à l'oral et prendre la parole en public.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 13 : Participation au salon des mini-entrepreneurs (16ème édition) a Alpexpo à Grenoble

 

Cette année, les TC1 sont allés défendre leur mini-entreprise Food & Fun le mercredi 17/05 à Grenoble avec leurs 2 Box : l'une de produits humoristiques et l'autre de produits régionaux. Grâce à l'équipe marketing qui a bien joué le jeu, et à leur enseignante d'économie-gestion, Katia Chabal, ils ont pu montrer leurs cartes de visites et un livret de présentation des produits, tous étudiés en amont, et en particulier leur process de fabrication, avec un de leurs enseignants de génie alimentaire, David Lacaille. Et grâce à Marie R., le jury a pu consulter ainsi toutes les étapes clés du développement de cette mini-entreprise.

 

Stand

 

Prix 1er jury

 

Prix 3ème jury

 

Mais aucun prix remporté face aux 83 autres mini-entreprises et 1 200 mini-entrepreneurs présents pour cet évènement, malgré certains points positifs dans la présentation de 5 étudiants (Maxime A., le Directeur général, Maxime G, le DG adjoint, Bastien, Le D. marketing, Harrie J., le DAF et Marie, une des techniciennes de production et d'achats) qui se sont tous portés volontaires pour convaincre les jurys ce jour-là.

 

 

La synthèse de leurs résultats pour le prix de la mini-entreprise

 

 

 

Une belle expérience de salon toutefois qui leur a montré l’investissement, le travail régulier, la motivation, l’envie de gagner d’autres équipes bien soudées et donc quelques clés des success stories d’entreprises.

Cette journée a clôturé ainsi 9 mois d’un projet pédagogique et collectif dont le logo de cette mini-entreprise, Food & Fun, restera à jamais immortalisé sur le mur de la créativité proposé aux participants de ce salon grâce à Corentin G, l’un de ces étudiants, qui l’a dessiné, et a révélé ainsi ses talents d’excellent dessinateur.

 

 

 

 

 

 

Etape 14 : le bilan de ce projet de création d'une mini-entreprise

FIN DE L'AVENTURE

Par cette opération concrète, les étudiants ont été mis en situation de projets avec le concours des enseignants, de leur parrain, Emmanuel Varaldi et des professionnels de tout horizon. Cette expérience a été aussi pour eux une découverte identitaire par la promotion d'entreprises de leur territoire puisqu'ils ont pu rencontrer et échanger avec de vrais professionnels, ces derniers se rendant ainsi mieux compte des aspirations professionnelles des jeunes et de leurs capacités à évoluer.

 

Ensuite ils ont pu découvrir le véritable travail en équipe pour relever des défis et apprendre même à jongler avec les différents aléas pour terminer une tâche. Ils ont pu également se valoriser mais aussi faire preuve d'autonomie et d'une pro activité.

 

Comme les entreprises recherchent avant tout des jeunes motivés et flexibles pour s'adapter aux mutations de plus en plus rapides des marchés, c'est développer chez eux ces qualités ou les mettre en avant pour que tous ces étudiants s'insèrent et réussissent mieux dans la vie professionnelle.